Vingt smileys en seulement quinze ans

Ca m’aura seulement demandé une quinzaine d’années, mais je commence enfin à pouvoir donner vie à des petits Mickeys dans Blender.

Ce qui me débloque enfin, c’est d’avoir surmonté deux obstacles: primo, réussir à faire bouffer à Blender des objets tout texturés (parce que je persiste à penser que son éditeur UV est une horreur); deuxio, avoir enfin compris comment paramétrer un rendu d’images avec un petit script Python.

Quinze ans à se prendre la tête avec l’immonde et imbitable interface de Blender… Est-ce que ça en valait vraiment la peine? Je n’en jurerais pas… mais enfin je commence enfin à m’amuser, et je ne l’ai pas volé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *