Motifs végétaux et personnages chez Sweet Home 3D

Blender n’est pas seul au monde, il existe beaucoup d’autres logiciels de 3D nettement moins puissants mais aussi beaucoup plus faciles à prendre en main, comme par exemple celui que je vais évoquer ici, « Sweet Home 3D ».

Pour être honnête, je ne l’ai strictement jamais manipulé ni même installé, j’ai seulement vu quelques vidéos de démonstration et visité leur site web (http://www.sweethome3d.com/) pour me faire une idée — a priori, ça n’est pas assez polyvalent pour ce que je souhaite faire, mais ça a l’air de pouvoir être un outil pédagogique intéressant pour permettre à des élèves du secondaire de se familiariser avec la 3D en élaborant des scènes représentant des intérieurs de maisons, avec des portes, des fenêtres, du plancher, du carrelage, des meubles, des escaliers, des bibelots.

C’est sans doute très bien pour des débutants en milieu scolaire — détail non dépourvu d’intérêt, c’est un logiciel libre — mais moi, je m’en fiche quand même un peu. Cela dit, le projet a un aspect très sympathique: son abondante bibliothèque d’objets tout prêts et libres de droits, qu’on peut intégrer bien évidemment dans Sweet Home 3D… mais aussi dans Blender si on se donne un peu de mal. Bon, un peu plus qu’un peu. Si on se donne vraiment du mal, en fait.

Ce sont des objets généralement réalistes (ils n’ont pas l’aspect « cartoon » que l’on trouve très souvent dans les collections de bazars libres de droits, et du coup il est possible d’en mettre plusieurs dans une même scène sans que ça ait un aspect trop incongru), et ils sont fournis dans un format relativement courant, celui d’Alias Wavefront.

Il s’agit d’un format Ascii que j’ai longtemps trouvé très inutilement compliqué (au lieu de se contenter comme tout le monde de faire des inventaires de coordonnées cartésiennes, il impose de calculer et d’inscrire ce qu’on appelle des normales, c’est-à-dire, si j’ai bien compris, une façon de noter l’orientation d’un plan 2D dans un espace 3D, ce qui par la suite peut simplifier les calculs de rendu; c’est beaucoup trop complexe pour que j’y comprenne quelque chose, mais ça n’est pas si difficile que ça à calculer quand on se fait aider par Wikipédia… enfin, bref, j’y suis parvenu mais surtout ne me demandez pas de vous expliquer comment).

Bref, ce format Alias Wavefront utilisé par la bibliothèque d’objets libres de droits de Sweet Home 3D n’est vraiment pas inutilisable quand on sait écrire des moulinettes de conversion (ça tombe bien, c’est ma spécialité), et par ailleurs c’est un des rarissimes formats que Blender 2.8 gère assez correctement en import comme en export — sous réserve toutefois qu’on ait appris comment remettre en place les textures quand elles ont disparu pour une raison X ou Y au cours du processus d’importation ou des manipulations subséquentes — si vous connaissez une fonction standard de Blender qui permet de remettre en place les textures sans y passer cinq heures, indiquez-la moi, mais à ma connaissance cette manipulation absolument indispensable avec les objets texturés n’est guère réalisable qu’à l’aide d’un petit script Python que je ne suis parvenu à écrire que très récemment, misère et putréfaction… mais maintenant que je l’ai écrit ça m’a bien débloqué, et en particulier ça m’a permis de récupérer dans Blender la jolie collection d’objets texturés que je me propose de vous montrer maintenant.

Dans la bibliothèque de Sweet Home 3D, on trouve très principalement des meubles et des éléments d’architecture, mais moi j’aime nettement mieux les concocter moi-même que de ne rien pouvoir changer à ceux déjà élaborés par les copains avec leur goût de chiottes, alors que le seul goût de chiottes que je supporte, c’est le mien. Donc, je n’ai pas du tout touché aux meubles ni aux motifs architecturaux, qu’on peut élaborer avec des calculs et des listings comme j’aime faire, je me suis au contraire focalisé sur les bazars qu’on ne peut guère concocter qu’à la mimine avec un talent graphique dont le Bon Dieu ne m’a pas pourvu et qui donnent quand même un aspect plus vivant à des scènes presque exclusivement consacrées à la gloire de la géométrie et du théorème de Pythagore comme je sais faire.

Je publie donc dans la vidéo ci-dessus ma collection de motifs végétaux et de personnages, récupérés depuis Sweet Home 3D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *